La maison familiale

Quand on évoque la maison familiale – notre imagination nous diffuse l’image des parents bien-aimés, douce enfance et les grands-parents ayant toujours beaucoup des histoires intéressantes à raconter… La maison familiale c’est également l’histoire des ancêtres comprise dans l’histoire de la Patrie.

Dans cette maison familiale, polonaise, la Mère de Dieu, appelant et enseignant avec l’amour, comme autrefois à Cana de Galilée, est toujours présente: Faites tous ce que Mon Fils vous dira (J 2.5). Cet appel ne reflète-t-il pas l’essentiel de la prière de l’Image de la Miséricorde : Jésus, je crois en Vous !

 

Hélène Kowalska – prénom réligieux Marie Faustine – naquit à l’aveille de la fête de Notre Dame de Częstochowa, le 25 août 1905. Ce fut la première année de la célébration de la Mère de Jasna Góra et la Reine qui pour la Patrie immergée dans l’emprise russe, prusse et autrichienne resta une seule éspoir. A peine cinq ans plus tard de l’institution de la fête « des acteurs inconnus volèrent la couronne de la Reine de Pologne comme s’ils voulurent dire : – A quoi bon la Reine ? Vous avez le Tsar pour le roi !

 

La petite Hélène naquit à Głogowiec comme troisième de dix enfants de Stanisław et Marianna Kowalski.  Deux jours après, dans son église paroissiale à Świnice Warckie, la future sainte réçut son Baptême célébré par l’abbé Józef Chodyński, le curé de la Paroisse dont la dépouille mortelle repose au cimetière local.

View of the little house of St. Faustina

Sculpture of Mary. Głogowiec

Copyright © 2016 - Sanktuarium Urodzin i Chrztu św. Faustyny Kowalskiej